Loisirs en Vogue - La danse de salon

Deux danseurs de tango

Qu’on l’appelle danse de salon, danse de couple, danse sportive ou danse de compétition, il s’agit bien toujours de la même chose : se retrouver sur une piste et danser à deux.

Chaque week-end partout en France, des milliers d’amoureux de la danse se retrouvent au son des orchestres pour guincher. Certains prennent des cours dans des clubs de danse, alors que d’autres se laissent seulement entraîner par la musique, et notamment par l’accordéon, instrument traditionnel d’accompagnement de la valse musette (qu’on appelle hors de nos frontières la valse française).

Des danses pour tous les profils

Ailleurs, on se retrouve aussi autour de rythmes latino, et surtout de la salsa, dont les écoles ont fleuri un peu partout depuis le milieu des années 90.
Le célébrissime et impressionnant tango argentin – avec lequel la France entretien depuis toujours une passion particulière - aussi sa place et dont les aficionados se consacrent souvent exclusivement. Le Rock, le Boogie, le Lyndi… et depuis quelques années le West Coast, ont aussi leurs adeptes. Bref, il y en a pour tous les goûts et tous les rythmes. Les valseurs du dimanche comme les sportifs de haut niveau peuvent y trouver ce qu’ils recherchent.

La danse à deux, un phénomène populaire

Car la danse à deux peut aussi être une affaire très sérieuse et très athlétique. Ainsi, chez nos voisins allemands ou italiens et surtout britanniques (c’est en Grande Bretagne à partir des années 30 que les danses de salon – Balroom Dancing – ont commencé à être codifiées pour pouvoir être présentées en concours officiels), il s’agit de vrais phénomènes populaires ! Les grandes compétitions nationales et internationales se déroulent dans des lieux prestigieux et sont retransmises en direct et en prime time. En France, le stade Pierre de Coubertin et Bercy accueillent également des compétitions internationales et des shows de très haut niveau.
Les clubs organisent aussi des compétitions régionales et locales presque tous les week-end. Les couples passent sur la piste par catégories d’âges et par niveau, ils enchaînent les danses et sont évalués par cinq juges, qui apprécient leur maîtrise technique des pas, mais aussi leur vivacité, leur fluidité… En finale, ne restent plus que six couples en lice pour le podium et une petite gloire, qui viennent couronner des heures d'entraînement.

Une tradition d’excellence

Depuis quelques années, des émissions telle que « Danse avec les Stars » (version française d’un programme international à très grand succès venu des Etats Unis « Dancing With the stars ») ou avant elle « Dancing Show », ont remis sur le devant de la scène les danses de couples. Mais ces disciplines de loisirs ne sont pas arrivées en France récemment ! La France a toujours compté des dizaines de milliers de pratiquants et peut s’enorgueillir d’une tradition d’excellence en la matière. Quelques grands compétiteurs internationaux dans les années 60 sont devenus des entraîneurs passionnés et ils ont formé une nouvelle génération de compétiteurs de haut niveau. Grâce à la télé, certains d’entre eux sont sortis de l’anonymat : Fauve Hautot, Maxime Dereymez, Sylvia Notargiacomo ou Grégoire Lyonnet en font partie. Mais d'autres aussi : en ce mois de mai 2015, Steeve Gaudet et sa partenaire Mariora Cheptène sont devenus champions du Monde « Dix Danses », l’équivalent pour la danse sportive du décathlon pour l’athlétisme, puisqu’ils ont enchaîné les cinq latines et les cinq standards !


Portée par cette nouvelle génération de jeunes danseurs brillants, la danse en France à un bel avenir devant elle. A condition toutefois que cette activité sportive ou de loisir, selon les gouts de chacun, soit mieux connue. Il y a forcément un club pas loin de chez vous. Pour le contacter, rendez-vous sur Icilike.com

Share
Chargement

Géolocalisation en cours. Veuillez patienter...